Vous êtes :

21.097 kms collée aux « Basques »

Nouveau semi-marathon sous le drapeau tricolore “Vert, Blanc et Rouge”, pas italien mais BASQUE  !

 

Le 14 mai dernier a eu lieu la 15ème édition de “l’EDP Martin Fiz Maraton” à Vitoria-Gasteiz, capitale de la communauté autonome basque, située dans la province d’Alava au pays basque espagnol.

 

Tout juste arrivés, avec Thierry, à Vitoria-Gasteiz nous allons retirer, notre dossard, au troisième étage du centre commercial “El Boulevard”. Ni village, ni fête, juste une table et des bénévoles distribuant le précieux dossard et un joli tee-shirt bleu ciel … Le certificat médical et la carte d’identité ne nous sont pas demandés, seul suffit le numéro de dossard.

 

Les 3 courses (10-21-42 kms) partent en même temps à 9h et du même endroit près de l’Artium (musée art contemporain basque).

Pas de musique, pas d’animation ni de cohue effervescente (700 marathoniens, 1 200 semi-marathoniens et 812 participants sur le 10km), le top départ est donné en toute simplicité …

Durant les premiers kilomètres, le parcours nous mène dans une zone industrielle déserte, sans intérêt pour la curieuse que je suis. Nous longeons le parc “Salburua” sans pouvoir admirer ce petit havre de paix formé de plusieurs lacs. Au 7éme km nous retrouvons le centre commercial “El boulevard”, le meneur d’allure des “2 heures” nous rattrape, je ne comprends pas, c’est impossible, nous avons un bon rythme, des conditions météorologiques idéales, un parcours totalement plat et de grandes lignes droites… Nous accélérerons, doucement mais surement, pour le doubler et maintenir l’écart.

À partir du 9 ème kilomètre nous regagnons le centre par la rue “Francia” 😉 d’où j’aperçois la cathédrale “Santa Maria”.  Nous rejoignons l’avenue « Gasteiz » (grande artère centrale où sont implantés les grands magasins) par la “Kalea Florida” puis l’avenue “Gastelako Atea” : 5 kms de ligne droite (du 11éme km au 16éme kilomètre).

J’aime observer et découvrir une ville au pas de course (monuments, édifices, autochtones, etc…) mais ce parcours n’étant pas « touristique », je n’arrive pas à trouver de plaisir dans le paysage … Toutefois, je suis étonnée de la propreté de la ville, du nombre de pistes cyclables, des façades arborées et des espaces verts. Vitoria-Gasteiz est l’une des “capitales vertes et durables d’Europe” où il fait bon vivre.

Nous longeons le parc “El prado” par la « kalea Corazonistas” qui aboutit à la “kalea Maite Zuniga”, boucle de 2 kms en pleine verdure.  Au 20éme km, nous laissons la gare ferroviaire de Vittoria, sur notre droite, et entrons dans la “vieille ville” pour passer la ligne d’arrivée près de “l’Espainia Plaza”, grande place centrale entourée d’arcades, au bout d’1h57 !!

Finisher, nous recevons une jolie médaille rectangulaire, des tortillas et croissants au chocolat. Comme en Italie, il n’y a pas de ravitaillements en nourriture lors de la course.

Techniquement cette course est parfaite, les grandes lignes droites sans dénivelés, permettent de fluidifier rapidement la masse de coureurs, d’engager des accélérations et de doubler aisément. Avec une préparation adaptée, j’aurais pu faire un meilleur temps mais mon objectif n’étant pas de battre mon record personnel, je ne suis absolument pas déçue de mon chrono   🙂

D’un point de vue « run-tourisme », Vittoria Gasteiz compte de nombreux parcs, de beaux monuments et un centre ville riche en histoire et architecture qui auraient mérités le détour. A l’image des Basques, le parcours est authentique, simple et je suis trés satisfaite de l’organisation (prix du dossard, nombre de participants, ravitaillements, sas au départ…).

Le Semi d’Euskadi (Pays basque) c’est fini …

                 Muxu  (bisous) 🙂

 

Laisser un commentaire