Vous êtes :

VIETNAM – DRAGON RUN

                             “La peur est ce qui vous arrête, le courage ce qui vous permet de continuer” !

Lorsque l’on aime la nature, la mer, la spiritualité et le running :  le Vietnam est la destination idéale pour des vacances inédites et  exceptionnelles.

Au-delà d’un énième semi-marathon (le 4éme cette année), participer à une compétition au Vietnam, m’engageait à surmonter des peurs personnelles, sortir de ma “zone confort” et vivre une expérience bouleversante.

                               Plus qu’un nouveau défi physique, il s’agit d’un défi moral !

Il y a la peur de l’inconnu et du dépaysement : traverser une partie de la planète, loin de la France, loin de Marseille, pour un autre continent, une autre culture, un climat plus humide et par conséquent une faune adaptée … Help !!!

La peur de l’avion, il m’est difficile de comprendre comment un appareil peut voler, si vite, si loin, si haut. Comment les matériaux peuvent résister à la pression atmosphérique, aux variations météorologiques ? Comment le train d’atterrissage peut supporter un tel poids … Sans parler de l’enfermement … 10h dans ce tube sans pouvoir ouvrir la fenêtre … Help !!

Mais nous n’avons qu’une vie !   Advienne que pourra –  Qui vivra verra !!!

Le “Manulife Danang International Marathon”, c’est un parcours exceptionnel au coeur de la jeune et dynamique ville de Danang située au centre du Vietnam.

Impatients, le samedi 5/08 à 9h, nous allons retirer nos dossards sous une chaleur assommante. Un seul point de retrait et plus d’une heure d’attente pour retirer le package (assez minime pour un dossard vendu 60€ puisqu’il ne contient qu’un tee-shirt ! ).

Niveau marketing, le business est bien ficelé, le village se trouve en bord de mer au Parc Bien Dong, des stands de jeux, d’animation, de restauration, de massage, de vente d’articles de running, des stands publicitaires pour les hôtels… tout est organisé pour promouvoir le tourisme de la ville.

En raison des températures élevées et du taux d’humidité  important, le départ est donné à 4h40, ce 6 août 2017. Le ventre vide et après quelques exercices davantage pour se réveiller que pour s’échauffer, nous nous élançons sous une horde de caméras, de drones et de journalistes.

Pas d’objectif de chrono, seul compte de passer la ligne d’arrivée sans incidents.

Durant les premiers kms en bord de mer (mer de Chine) je découvre que les Vietnamiens se lèvent très tôt pour se baigner, faites des exercices de Taï Shi et jouer au badminton. La circulation n’est pas coupée et rapidement lorsque nous entrons dans le centre urbain (Nguyen Van Thoai Street) les klaxonnes, les mobylettes, les camions et diverses odeurs se manifestent. Les conditions sont difficiles et atypiques !!

Au cinquième kilomètre, nous rejoignons l’immense pont Tran Ti Ly Bridge, la vue sur la ville est féerique, le soleil se lève doucement derrière nous.

Nous longeons sur plus de 4 kilomètres le bord de la rivière Han, les Vietnamiens y jouent au badminton et font des exercices de gymnastique en groupe, certains font une chorégraphie sur “la danse des canards”… c’est amusant.

La course se déroule bien, nous sommes ravitaillés en eau tous les 2 kilomètres et nous nous arrosons régulièrement pour ne pas laisser la chaleur s’installer.

Face au soleil levant, l’emblème de la ville, le Dragon Bridge (pont routier à 6 voies représentant un dragon) est majestueux. S’en suit, le pont Tuan Phoc Bridge, pont suspendu le plus long du Vietnam (1850 m), seule partie du parcours difficile tant pas la hauteur et que la longueur du pont. Nous sommes à plus d’1 heure de course au 12ème kilomètre.

Nous abordons la descente du pont menant au port de Danang, le plus grand port de commerce du Vietnam. Des milliers de bateaux en bois rouges et bleus, arborant le drapeau du Vietnam sont amarrés les uns à côtés des autres.

Je vis pleinement la course, j’enregistre chaque instant, je prends des photos, j’immortalise ce moment que je ne vivrais plus.

De retour en bord de mer au niveau du 17éme kilomètre, nous pouvons admirer la plus grande statue de marbre (67m de haut) du Vietnam (décidément DANANG est une ville hors normes) Lady Bouddha (déesse Bouddhiste) qui domine, du haut de la « montagne des singes », la mer pour protéger les marins.

Il ne reste que 4 kilomètres de ligne droite avant d’arriver, nous jouons la prudence en ralentissant le rythme de la course car, le corps est fatigué par la chaleur écrasante et nos réserves énergétiques sont épuisées.

Physiquement les jambes et le cardio sont excellents, mentalement c’est le bonheur absolu : je vis une aventure fabuleuse et inédite, à l’autre bout de la France, dans une ville dynamique, insolite et riche de son Histoire.

La joie des bénévoles vietnamiens présents sur le parcours est communicative. leurs encouragements et leurs sourires nous motivent pour ces derniers mètres.

Nous y sommes, l’Arche orange “FINISH”, le public, la musique, les caméras, les drones et la médaille aussi  😉  !!!!!

 

> 2h24 de course à pieds, de chaleur, d’adrénaline et d’émerveillement !

>> Une aventure inédite et originale !

>>> Une victoire personnelle au-delà des peurs, de l’inconfort et des obstacles !

>>>> Run Danang – Run Different !

 

Hẹn gặp lại

 

Laisser un commentaire